La marche des tenants du « NON » contre la révision de la constitution est le premier signe de la discorde nationale (sur un texte : la constitution et sur une initiative : sa révision) à l’endroit de la dernière action du Président de la République, Amadou Toumani TOURE. Généralement, la fin de mandat d’un Président de la République est plutôt paisible et rien de si moins important ne devrait venir troubler dix années de présence absolue au Pouvoir. Monsieur le Président de République, la situation sécuritaire au nord Mali, l’état de l’école, de la santé publique, le moral de la nation et de la justice dans notre pays devraient vous amener à surseoir immédiatement toute initiative de réforme institutionnelle. Le besoin est et devrait être à la cohésion nationale plus que tout autre. Prenez en d’avantage conscience et faites appeler le Président Alpha Oumar KONARE pour ce faire. Rencontrez les principaux Leaders politiques, les Candidats à l’élection présidentielle, la Société civile.

Parlez et échangez avec eux tous sur l’état de la nation et prenez des initiatives pour réunir le Mali et les Maliens, autour de vous pour donner confiance au peuple. Monsieur le Président de la République, la famine va bientôt frapper notre pays cette année, les récoltes sont annoncées très mauvaises. C’est précisément en ce moment de disette que vous allez passer la main à votre successeur. Pendant ce temps là, les caisses du trésor seront vides. Les personnes malades du paludisme, de la tuberculose et du sida vont être encore plus mal, faute de soins suffisants. Pendant ce temps, vous ne seriez pas là ou plus là.

Que voudriez vous que le peuple qui vous a célébré un jour, retienne toujours de vous que vous êtes grand ou pas ?

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>