Suite aux évènements fâcheux qui ont eu lieu dans la journée du 16 septembre 2015 dans la capitale burkinabè, le RéCam, exige la libération immédiate du Président de transition ainsi que le Premier Ministre de la république du Burkina Faso. Le RéCam condamne avec la plus haute fermeté la pratique qui consiste à intimider et à manipuler le pouvoir exécutif par certains membres des forces armées. Les actes qui ont été posés aujourd’hui constituent une atteinte grave au processus démocratique dont le Burkina-Faso est en train de poser les jalons.

La mission régalienne des forces armées devrait s’accentuer, en ces moments cruciaux transitoires, autours des taches suivantes :

1- Assurer le fonctionnement harmonieux des institutions de l’État ;
2- Éviter les conflits internes;
3- Instaurer et protéger l’Etat de droit ;
4- Contrer toute tentative de dérive dictatoriale
5- Garantir la bonne gouvernance ;
6- Lutter contre l’impunité ;
7- Assurer l’alternance démocratique.

Et c’est avec une grande tristesse que le monde constate que certains dirigeants militaires des forces armées Africaines, censés assurer la protection de la patrie, ont plutôt un intérêt porté sur la magistrature suprême. L’Afrique de l’Ouest traverse une période de turbulence sans précédent dans l’Histoire du continent du fait de la détermination avérée de certains agitateurs à vouloir violenter les institutions de leurs pays par la violation de la Constitution afin de maintenir une main mise sur le pouvoir.

Nous exhortons les dirigeants militaires du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) à retourner dans les casernes dans les plus brefs délais et de s’acquitter de leur tâche de défense du territoire national contre les ennemis extérieurs.

« Malheur à ceux qui bâillonnent le Peuple » Thomas Isidore Noël Sankara
Vive la démocratie,
Vive la voix des Peuples,
Aux casernes les armes de l’Afrique De L’Ouest,

Le Réseau de Citoyens Actifs-Mali Simples Citoyens Maliens De L’Ecole de la Vie et de L’Amour du Pays
lerecamali@gmail.com

Cliquez ici pour télécharger cet article en pdf.

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>