Déroulement d’une opération de vote, temps moyen,

L’hypothèse est la suivante : L’électeur arrive dans son centre de vote et se dirige directement vers son bureau de vote. En supposant que l’électeur ait eu connaissance de la situation de son bureau de vote. il se dirige directement vers ledit bureau de vote. La suite en cinq étapes de deux minutes chacune. Au total, l’électeur effectue son vote dans un temps moyen, compris entre dix et quinze minutes et en dehors de toute affluence.

Kenyans queue to cast their votes at dusk at a polling station in downtown Nairobi, Kenya Tuesday, Aug. 8, 2017. Kenyans are going to the polls to vote in a general election after a tightly-fought presidential race between incumbent President Uhuru Kenyatta and main opposition leader Raila Odinga. (AP Photo/Ben Curtis)
Kenyans queue to cast their votes at dusk at a polling station in downtown Nairobi, Kenya Tuesday, Aug. 8, 2017. Kenyans are going to the polls to vote in a general election after a tightly-fought presidential race between incumbent President Uhuru Kenyatta and main opposition leader Raila Odinga. (AP Photo/Ben Curtis)

1- Le personnel du bureau de vote vérifie qu’il est bien inscrit dans le bureau de vote. (Temps moyen, 2 mn) ;

2- L’électeur est dirigé dans un coin pour prendre une enveloppe et les bulletins de vote (pour préserver la confidentialité du choix). (Temps moyen, 2 mn) ;

3- L’électeur se rend ensuite obligatoirement à l’isoloir avant de se présenter devant l’urne. (Temps moyen 2 mn) ;

4- Les membres du bureau vérifient l’identité de l’électeur et s’assurent qu’il ne dispose que d’une enveloppe, puis l’urne est ouverte pour lui permettre d’introduire l’enveloppe. En ce moment, l’électeur est le seul à avoir le droit de toucher l’enveloppe. (Temps moyen 2 mn) ;

5- l’électeur signe ensuite la liste d’émargement. 

Enfin, la date du scrutin est apposé sur votre carte qui vous est rendue. (Temps moyen, 2 mn).

NB : Ce texte est extrait du « Guide Electoral et du Contentieux Electoral du Mali » en cours de finalisation par Me Mamadou I KONATE, Avocat aux Barreaux du Mali et de Paris.

mko

De Kéniéba à… Kéniéba

Un incident a priori banal, né à l’occasion d’une friction ressentie par des jeunes gens de Kéniéba, frustrés de voir d’autres jeunes, venant de Bamako, recrutés en priorité par une entreprise minière locale. Et c’est cette attitude qui leur est apparue injuste et qui a dégénéré en « guerre larvée ». Toute la ville est embrasée. L’intervention rendue nécessaire des forces de l’ordre sur le terrain n’est pas pour arranger les choses, bien au contraire, elle fait déraper… Bilan provisoire : au moins un mort et de nombreux blessés. Cela se passe à Kéniéba aujourd’hui. Hier encore c’était le cas et demain aussi…Dans cette même ville, des populations se sont jadis réveillées pour descendre dans la rue pour protester contre l’attitude à leurs yeux, inacceptable de certains de leurs représentants locaux, qui ont cru s’exprimer en leurs noms pour donner un soutien politique qui n’en était pas. Sans compter que ces « missi dominici » de circonstance ont parlé en leurs noms, sans leur aval et assentiment.

La révolte est là et elle semble se diriger contre le pouvoir et les alliés de pouvoir. Lire l’article

En attendant de donner corps à mon projet d’écriture pour faire part de mon expérience de ministre de la justice durant les seize mois, de nombreuses personnes à l’occasion d’échanges m’interrogent au sujet des actions entreprises en qualité de ministre de la justice, Garde des Sceaux. Ces interrogations m’incitent à publier certains actions entreprises et mises en oeuvre et bien d’autre en cours et qui se poursuivront sans doute.Actions réalisées par le ministère de la justice du 11 juillet 2016 au 04 décembre 2017