mko

De Kéniéba à… Kéniéba

Un incident a priori banal, né à l’occasion d’une friction ressentie par des jeunes gens de Kéniéba, frustrés de voir d’autres jeunes, venant de Bamako, recrutés en priorité par une entreprise minière locale. Et c’est cette attitude qui leur est apparue injuste et qui a dégénéré en « guerre larvée ». Toute la ville est embrasée. L’intervention rendue nécessaire des forces de l’ordre sur le terrain n’est pas pour arranger les choses, bien au contraire, elle fait déraper… Bilan provisoire : au moins un mort et de nombreux blessés. Cela se passe à Kéniéba aujourd’hui. Hier encore c’était le cas et demain aussi…Dans cette même ville, des populations se sont jadis réveillées pour descendre dans la rue pour protester contre l’attitude à leurs yeux, inacceptable de certains de leurs représentants locaux, qui ont cru s’exprimer en leurs noms pour donner un soutien politique qui n’en était pas. Sans compter que ces « missi dominici » de circonstance ont parlé en leurs noms, sans leur aval et assentiment.

La révolte est là et elle semble se diriger contre le pouvoir et les alliés de pouvoir. Lire l’article

En attendant de donner corps à mon projet d’écriture pour faire part de mon expérience de ministre de la justice durant les seize mois, de nombreuses personnes à l’occasion d’échanges m’interrogent au sujet des actions entreprises en qualité de ministre de la justice, Garde des Sceaux. Ces interrogations m’incitent à publier certains actions entreprises et mises en oeuvre et bien d’autre en cours et qui se poursuivront sans doute.Actions réalisées par le ministère de la justice du 11 juillet 2016 au 04 décembre 2017